Envie de partager

Salut tout le monde!!

J’ai, pour raconter ma semaine avec vous à Cesenatico, écrit un mail collectif à mes amis et ma famille que j’ai envie de vous partager.. cela me parait des plus honnêtes étant donné que je parle de vous!! J’espère tout le monde au meilleure de sa forme..

Bisou à tous.

J’ai fait, en janvier, une de ces nombreuses rencontres chanceuses qui me tombent fréquemment sur le bout du nez et qui a aboutit à une proposition de travail d’être traductrice dans ce qui devait etre un congrès de psychologie-psychothérapie.. Je suis partie pour cela lundi après-midi à Cesenatico (cote Adriatique en Emilia-Romagna). J’ai sauté sur l’occasion pour relever ce qui me semblait être un beau défi. J’ai donc accepté immédiatement meme si la somme proposée en échange était assez basse. J’ai privilégié l’aspect expériences personnelles et professionnelles qui ne se représenteraient surement pas de si tôt. Je m’étais imaginée de manière officielle ce qu’on m’avait annoncé comme un congrès : amphi, micros, cravates et tout le tralala.. Après un choix difficile pour trouver des fringues qui ne fassent pas trop hippy, et une forte concentration pour ne pas oublier mon dico, me voilà partie pleine de stress et de doutes!!

Deux minutes après mon arrivée, premier bouleversement.. je me retrouve fasse à un petit groupe de potes tout à fait décontracte qui se comporte avec moi de manière immédiate et spontanée comme si on se connaissait depuis toujours.. Rigolades et taquineries en place, inutile de vous dire que de manière aussi instantanée, doutes et stress s’en sont allés bien loin!! Il faut dire que nous sommes arrivés au moment de l'apéro! Après avoir mangé, nous nous sommes installés dans ce que je m´attendais maintenant à être une petite salle de réunion.. nous nous retrouvons finalement dans une salle quelconque, assis par terre sur des couvertures! Je me sens alors comme chez moi!! De plus, les italiens n'étant que trois pour 25 français et 6 grecs environ, on me demande de faire de la traduction instantanée à voix basse pour les concernés.. Moins stressant, tant mieux!! Les journées s'enchainent bien remplies de belles rencontres, de fortes concentrations, de rigolades, d'émotions, et de discutions les plus diverses soient-elles en Francais, anglais et italien, ou encore en Grec pour les rares qui le connaissent.. Cela provoque des moments bien drôles quand tout le monde se met à mélanger les langues et à ne plus savoir laquelle utiliser et pour qui!! J'ai trouvé le concept de la rencontre étrangeau début.. Je m'explique. Ce congrès organisé par le groupe d'animateurs habituel de ce mouvement de psychothérapie qui s'appelle NDI (Non-Directivité Intervenante) voulait durant cette semaine faire un bilan des 14 années de rencontres annuelles durant lesquelles ce fait une sorte de "thérapie de groupe" appliquant la théorie de la NDI (trop long et trop compliquée à dévellopper ici). Le problème est que beaucoup n'avaient pas compris l'idée de base, c'est-à-dire une rencontre de théorie psychologique et non pas de pratique. C'est alors que surgit le deuxième bouleversement pour moi : je fais de la traduction de propos des plus intimes et étonnants.. après un petit temps d'adaptation du à la "surprise", je m'y fais! Je passe alors une semaine avec tout un petit groupe de gens que je trouve un peu "bizarre" sans trop, pourtant, savoir pourquoi. Je me lie d'amitié avec certains et les quitte à la fin de la semaine avec un petit regret, une petite tristesse que je n'évalue pas immédiatement. C'est deux jours après que je comprends mon sentiment: J'ai trouvé tous ces gens bizarres tout simplement parce qu'ils étaient eux-mêmes, entiers, parfois excessifs mais plus que personne libres d'Etre avec leur sentiments, leur personnalité et leur histoire.. Ils me sont apparus étranges parce qu'ils assumaient tous, au moins à l'intérieur de ce petit groupe, leurs pensées, leurs désirs et leurs projets. J'ai vécu cette semaine avec des gens qui se respectaient les uns les autres au point de ne pas prétendre savoir mieux que l'autre ce qui est bien pour lui, et de laisser chacun faire selon ses envies dans la mesure où cela ne perturbe pas le "bien public". Ce qui est loin d'être un vécu quotidien!! A bon entendeur, salut!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>