L’Equipe NDI

Naissance de l’Equipe

En 1995, à l’issue de la troisième rencontre, la décision a été prise d’ouvrir la prochaine, et les suivantes, à un plus grand nombre.

Si pour les 3 premières la préparation l’organisation avait été assurée par deux, trois personnes, désormais il ne pouvait plus en être de même. Chacun prend conscience qu’un tournant s’est amorcé et que les prochaines rencontres ne seraient plus ce qu’elles avaient été. A la fois au niveau de leur organisation mais surtout à celui de leur objectif : faire découvrir et vivre la NDI à un plus grand nombre. Les rencontres prennent une autre dimension!

C’est ainsi qu’un groupe va se constituer et se mobiliser spontanément pour préparer la rencontre de 1996. L’Equipe était née.

Elle se donne une structure juridique sous la forme d’une association, l’AINDI, avec son président.

Elle se réunit en assemblée générale,ordinairement au cours des journées de bilan d’après rencontre.

Les caractéristiques de l’Equipe

L’Equipe se caractérise par l’origine internationale (allemande, argentine, belge, française, grecque, italienne, vénézuélienne) et interculturelle (anglo-saxonne, grecque, latine, latino américaine, maghrébine) de ses membres , à l’exception de 2005 et 2006 où tous étaient français; par son mode de fonctionnement : l’autogestion ; et par le fait que l’équipe ait toujours été majoritairement, parfois exclusivement, composée de personnes ayant participées au moins une fois à l’une des premières rencontres ( 1993 à 1995) .

Ainsi peut-on affirmer que l’Equipe est le prolongement de ces premières rencontres.
Elle a une vie de groupe, une dynamique propre et une totale autonomie par rapport aux rencontres.

Son importance en nombre n’a cessée d’augmenter jusqu’en 2002 passant de 14 à 19. Un nombre préjudiciable à un bon fonctionnement, rendant difficile pour certains leur participation à la vie de l’Equipe et à l’animation. En 2005 elle n’a plus que 9 membres et 7 en 2006.

Sur 11 rencontres 30 personnes ont été membres de l’Equipe. 5 d’entre elles ont participé à toutes les rencontres (*)

Les fonctions de l’Equipe

Pour répondre à l’objectif de faire découvrir et vivre la NDI l’Equipe doit assurer deux fonctions essentielles :

-Préparer et assurer la pédagogique, l’animation et le déroulement des rencontres

-Assurer la gestion et l’administration

Pour les deux premières rencontres élargies, 1996 et 1997, l’Equipe a assuré collectivement ces deux fonctions, la pédagogie de la rencontre et la gestion. Ce mélange des genres a été vécu comme incompatible ; la gestion étant rébarbative pour beaucoup et l’Equipe trop nombreuse pour la traiter de manière satisfaisante.

Pour remédier à cette difficulté ces deux fonctions ont été, après la rencontre de Passo del Tonale (1997) , assurées séparément ; la première par la commission pédagogique et la seconde par la commission de gestion chargée d’assurer les responsabilités et les tâches d’administration et de gestion .
L’Equipe et la commission pédagogique

La commission pédagogique se confond avec l’Equipe. Elle permet surtout de la distinguer de la commission de gestion, et de ne pas mélanger les « torchons avec les serviettes ».

Elle est centrée sur la pédagogie de la rencontre : la création et l’expérimentation de nouveaux outils , la mise en forme et en place de nouveaux modes d’organisation, d’animation (émergence des désirs, foire aux désirs, organisation de la semaine, de la journée, création du « cœur », les oreilles, les référents… )

Un temps précieux est consacré à la vie du groupe, à la résolution des conflits, des tensions et autres difficultés présentes qu’elle qu’en soit la nature.

Les réunions et activités de l’Equipe

L’activité de l’Equipe se déroule sur 4 périodes : 3 jours en juin, les 4 jours précédant la rencontre, les 7 jours de la rencontre et 2 jours consacrés au bilan et la préparation de la prochaine.

Première réunion préparatoire

Cette première réunion de 3 jours regroupent entre 7 et 12 personnes. Généralement ceux qui se sont engagés pour la prochaine rencontre, à l’exception de quelques uns en raison de la distance ou de leur indisponibilité professionnelle. Ces réunions se sont toutes déroulées en France, sauf celle de 1999 qui eut lieu en Grèce.

Elle est particulièrement centrée sur la pédagogie et l’organisation qui en découlerait

Deuxième réunion préparatoire

Cette réunion est essentielle pour la rencontre mais aussi pour chacun des membres de l’Equipe, et en particulier pour ceux qui étaient absents lors de la première.

Toutes les personnes de l’Equipe sont en principe présentes à cette réunion.

Cette réunion est en relation directe avec la réalité de la rencontre qui va commencer , la pédagogie à préciser, le déroulement, la répartition des tâches et rôles de chacun, la découverte de la population des futurs participants, la mise en place de l’accueil, et de la première journée.

L’Equipe pendant la rencontre

Chaque jour l’Equipe se réserve un moment avant le début des activités, généralement 1h30, pour partager les observations , le vécu de la veille, les difficultés de certains participants ; préparer la journée, mais aussi traiter les difficultés voir les conflits internes de l’Equipe, d’ordre relationnel, affectif ou liés à l’animation ; préciser les rôles de chacun pour la journée qui commence…

Au cours de la journée chacun de ses membres s’investit à la mesure de son énergie et de ses compétences. Elle est centrée sur les participants, présente à toutes les assemblées (plénières , préparation de la journée, soirées), anime une majorité d’ateliers , réponds aux demandes d’entretiens individuels…

Après la rencontre

Les deux jours qui suivent la rencontre sont consacrés :

– à son bilan, à partir du vécu de chacun et du questionnaire d’évaluation rempli par les participants, un premier travail qui s’inscrit dans le cadre plus large d’une recherche sur les rencontres.

– aux perspectives pour l’année suivante, le choix d’un lieu et des dates de la prochaine rencontre.

– la présentation des comptes de l’AINDI.

L’Equipe et la commission de gestion

La commission de gestion reçoit délégation de l’Equipe pour exercer son activité.

Elle est composée du président de l’association et de 3 volontaires ayant une expérience de la gestion et/ou intéressée par ces responsabilités.. Ils sont tous membres de l’Equipe. La composition de cette commission est restée stable, le seul changement étant celui du président. Quatre présidents se sont succédés depuis 1997.

Ses tâches consistent à préparer et diffuser la plaquette, mettre à jour le fichier hérité de AGORA, recevoir les inscriptions, répondre aux demandes d’information relative à la rencontre, établir un budget, tenir les comptes, faire le bilan…

Cette commission se réunit plusieurs fois par an. Elle a une très grande indépendance, tellement que le manque de transparence est parfois au rendez-vous.
L’importance du travail de l’Equipe

L’Equipe a fait un travail considérable qui a abouti , après recherches, expérimentations et créativité, à mettre au point une méthodologie appropriée à l’écoute, l’émergence et l’expression des désirs …

Si elle s’est donnée l’espace nécessaire pour préparer et animer les rencontres, elle a su aussi se donner du temps, des moments importants consacrés au partage des bonheurs et difficultés d’être ensemble, à un travail sur soi, à la gestion des conflits, à l’approfondissement de la relation de chacun de ses membres avec les autres, à l’intégration d’expériences et pratiques nouvelles… Créant ainsi du lien, de la solidarité, la condition d’une présence, d’une cohérence dont bénéficiera la rencontre.

Nombre de journées de travail l’Equipe pour une rencontre :

1/ De la commission de gestion

Son activité représente environ 40 journées de travail, dont 24 en commission et 16 de travail personnel.

2/ De la commission pédagogique :

La présence moyenne de 10 membres de l’Equipe pendant les 7 jours de préparation et les 2 jours de bilan représente 90 journées (10 x (7+2))

La présence moyenne de 15 membres de l’Equipe pendant les 7 jours de la rencontre représente : 105 journées. (15×7)

Soit un total de 195 journées de travail pour cette commission .

3/ Ainsi en additionnant le travail des deux commissions (40+195), 235 journées ont été consacrées à chaque rencontre jusqu’en 2004. Soit l’équivalent d’un année travail d’une personne à plein temps. Pour 2005 et 2006, l’Equipe étant moins nombreuse, ces journées ont été réduites de moitié.

Travail de l’Equipe et journées-participant.

Le nombre de journées-participant s’obtient en multipliant le nombre de participants par la durée de la rencontre. Ainsi pour une rencontre de 7 jours et 70 participants nous avons 490 journées-participant.

En rapprochant les journées de travail de l’Equipe (235) et les journées- participants (490) constatons que pour une journée de travail de l’Equipe nous avons deux journées-participant.

L’importance Equipe et la participation à la rencontre

A l’exception de 1996 avec 29 participants et une Equipe de 14 membres, de 1997 à 2004 la participation, et l’importance de l’Equipe, ont évolué de manière quasi parallèle, 63 et 15 en 1997, 87 et 19 en 2000, 56 et 12 en 2004 , 39 et 9 en 2005 (*).

2006 semble être une année particulière. Alors que la participation augmente passant de 39 à 46 en 2005, l’importance de l’Equipe diminue passant de 9 à 7.

Toutefois s’il est possible de dire qu’il y a une relation étroite entre la participation et l’importance de l’Equipe, celle-ci n’a jamais été constituée qu’en relation avec le nombre de participants. Mais surtout en raison de la personnalité de Michel Lobrot, de l’intérêt que représente l’expérience qu’est la Rencontre, de l’engagement de ses membres par rapport à la NDI…

Sur le tableau cité ci-dessus en référence, on constate que l’importance de l’Equipe est en constante diminution à partir de l’année 2000. La participation n’explique pas, à elle seule, cette diminution. On pourrait citer d’autres raisons pour en rendre compte : les divergences pédagogiques, les conflits interpersonnels, l’indisponibilité suffisante, la distance géographique, (16 jours pour une rencontre), le bénévolat, la répétition des rencontres…

L’Equipe et le bénévolat.

Nous terminerons en précisant que les fonctions de l’équipe ont été assurées bénévolement,jusqu’à maintenant. Sans contre partie aucune pour les rencontres de 96 et 97, ni de séjour, ni de déplacement. Pour les suivantes un défraiement progressif a été assuré. A partir de 2004 le remboursement des frais de séjour est intégral , ceux de déplacement ne le sont que partiellement.

Joseph Augereau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>